Luang Prabang

Nous rejoignons Luang Prabang, ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, depuis Vang-Vieng. Un trajet dans un bus de nuit pas très confortable et d’une durée de 8 heures. Nous arrivons à la gare de bus vers 7 heures du matin et empruntons un tuk-tuk avec d’autres touristes pour rejoindre le centre-ville. Le prix de la course est de 15 000 kips (1,70€) par personne. Une fois en ville, nous recherchons une Guest House. Les prix sont beaucoup plus chers que ce qu’on a connu jusqu’à maintenant au Laos. Nous trouverons un Guesthouse du nom de Phonemaly à 3 min à pied du Mékong et du marché. Le prix est 100 000 kips (11,30€) par nuit pour une chambre correcte avec salle de bain et eau chaude.

Un petit somme s’impose avant de découvrir la ville. A midi, nous allons déjeuner à l’Indigo House. La nourriture est très bonne mais les prix sont aux alentours de 50 000 kips (5,75€)par plat. Ensuite nous partons découvrir la ville en se baladant dans les rues. Luang Prabang est complètement différente de toutes les villes asiatiques que j’ai pu voir jusqu’à maintenant et elle a beaucoup de charme. En revanche, nous trouvons les laotiens moins accueillants que dans le sud. Tous les soirs, il y a un marché de nuit dans le centre si vous voulez rapporter des souvenirs.


Le deuxième jour, nous louons un scooter, là aussi les prix ont beaucoup changés. La location pour une journée revient à 100 000 kips (11,30€). Notre bolide loué, nous partons explorer les alentours de la ville en direction de Kuang Si, après un bon petit déjeuner avec du bon pain et du beurre. Les cascades de Kuang Si se trouvent à 26 kilomètres de Luang Prabang et la route est en bon état.  L’entrée est de 20 000 kips (2,25€) par personne pour accéder au parc.

Le premier arrêt est le centre de sauvetage des ours d’Asie. Cette association a comme objectif de sauver les ours d’Asie des braconniers. Les ours  en bonne santé sont remis en liberté pour continuer leur vie à l’état sauvage. Vous pourrez les observer et aussi en apprendre plus avec les nombreuses informations écrites. En ce qui me concerne, j’aurais pu passer des heures à les observer et à les prendre en photos.

Après les ours, la balade se poursuit en direction des cascades. Le parc est très bien aménagé pour se promener. Il y a des vestiaires pour se changer et des toilettes à plusieurs points. Le lieu est magnifique, l’eau est d’un bleu turquoise et la végétation est luxuriante. Du coup, on a qu’une envie : se jeter à l’eau même si elle est fraîche. Ben n’étant pas en forme aujourd’hui, je serais la seule à profiter d’une douche naturelle sous la cascade.

Les différents points d’arrêts dans le parc sont plus magnifiques les uns que les autres. Penser à respecter le lieu et à ne pas vous baigner lorsque c’est indiqué. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous les touristes. Faites aussi attention lors des baignades et prévoyez des chaussons d’eau si vous en avez car les rochers sont glissants. La beauté de ce parc a aussi un inconvénient, c’est le monde. Malheureusement, vous ne serez pas tout seul. Essayer d’arriver avant 11 heures de façon à avoir moins de monde pour en profiter.

Après avoir profité, des petites cascades et des bassins naturels, vous arrivez sur un pont qui offre une vue extraordinaire sur la plus grande cascade. Le parcours ne s’arrête pas là, vous pouvez grimper jusqu’au sommet si vous êtes motivé. Je vous conseille de monter du côté droit quand vous êtes face à la cascade. La descente est beaucoup plus facile du côté gauche. Il vous faut une vingtaine de minutes pour atteindre le sommet. Une fois en haut, la vue sur la vallée et la cascade est magnifique et la rivière avec la jungle aussi. Après cette promenade, nous nous dirigeons vers notre scooter mais faisons un dernier coucou aux ours sur le retour.

Nous déjeunons dans un restaurant au niveau du parking : le deuxième sur la gauche quand vous passez la sortie. La nourriture est bonne et les prix ne sont pas excessifs. Nous prenons ensuite la direction du parc aux papillons. Nous n’avons pas trouvé énormément de renseignements donc nous allons tenter l’expérience. L’entrée est de 40 000 kips (4,50€) par personne. Ce parc a été créé en 2014 par des Néerlandais et sensibilise les enfants des villages alentours à l’importance de préserver la nature pour leur vie future. Avant de rencontrer les papillons, vous verrez de magnifiques orchidées.

Afin d’en apprendre plus sur les papillons, une notice est mise à disposition pour la visite en plusieurs langues dont le français. Une fois dans la volière, un guide vous propose de vous donner des renseignements sur la naissance du papillon. Nous observons les chenilles qui sont très colorées jusqu’à leur transformation en cocon qui ressemble à une feuille. Après ces explications, c’est le moment de se promener à travers cette immense volière remplie de végétation variée et avec des espèces florales très jolies et colorées.

Nous voyons de nombreux papillons avec des formes, des tailles et des couleurs différentes. L’endroit est très calme et c’est très agréable d’observer ces êtres vivants. Et le mieux, c’est que vous pouvez avoir une fish pédicure naturelle en même temps. Deux chaises sont situées au niveau du cours d’eau qui passe dans la rivière et une fois les pieds dans l’eau, vous verrez de nombreux poissons arriver. Quoi de mieux que de s’offrir une pédicure en observant les papillons voler autour du vous. Le seul petit bémol qu’on pourrait dire sur le parc est que si vous ne prenez pas votre temps et que vous ne profitez pas de la sérénités du lieu, la visite peut sembler courte.
Après cette bonne journée, nous repartons en direction de Luang Prabang pour assister au coucher de soleil depuis Phousi Mountain au centre de la ville. Il faut grimper 328 marches pour arrivons en haut au niveau du temple. Cependant, il faut s’acquitter de 20 000 kips (2,25€) à mi-chemin pour rejoindre le sommet. Une fois arrivés, nous avons une vue sur le Mékong ainsi que sur l’ensemble de la ville. Malheureusement, au moment du coucher de soleil, il y a beaucoup trop de monde et le lieu est moins agréable.


Pour nous dernière nuit, avant de prendre l’avion pour le Viêt Nam, nous avons testé les sandwichs au marché de nuit qui sont délicieux et entre 15 000 et 25 000 kips (entre 2€ et 2,80€). Je vous recommande aussi la guest house où nous avons passé notre dernière nuit Levady Guest House. La famille est adorable et vous pouvez avoir une chambre avec votre salle de bain à 80 000 kips (9€). Pour rejoindre l’aéroport, nous empruntons un tuk-tuk au tarif de 25 000 kips (2,80€) chacun.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s