Le travail 

Une fois en Australie, vous avez 2 solutions : utiliser vos économies pour commencer à voyager ou travailler avant de voyager. Pour ma part, j’ai préféré travailler avant de découvrir le pays. La première chose à faire est d’avoir un CV en anglais. N’hésitez pas à le faire avant de partir et demandez des conseils à votre entourage. Prévoyez des mails types sans faute d’orthographe et une lettre de motivation mais vous n’en aurez pas souvent besoin. Une fois que vous avez tout ça, vous allez pouvoir commencer à postuler.

Le site le plus utile est Gumtree. C’est l’équivalent du bon coin chez nous mais c’est surtout un site qui vous permettra de trouver de nombreuses offres d’emplois à travers tout le pays. Ensuite, il y a des sociétés spécialisées dans les emplois pour backpacker comme Jobshop, Adventure cairns and beyond… N’hésitez pas aussi à suivre les groupes Facebook des français en Australie, French in Perth… Il y en a plein, pour toutes les villes et ça permet d’avoir des conseils, de trouver du boulot, une voiture, des soirées… Essayez aussi de trouver des groupes Facebook plus locaux. Les australiens aident énormément les backpackers s’ils le peuvent.


Sur Perth, j’ai trouvé mon premier emploi 3 jours après être arrivée grâce au Jobshop. L’emploi était dans une station essence située à 2h30 au sud de Perth dans la campagne. Le logement était fourni et pas cher. Mon job consistait à faire la caisse ou la cuisine selon les plannings. Mes horaires étaient entre 6h du matin et 22h avec maximum 8 heures par jour. Le salaire était de 19$ en semaine, 23$ le samedi et 25$ le dimanche. Ce n’est pas le meilleur salaire pour l’Australie mais ça m’a permis de me remettre à pratiquer l’anglais et surtout d’avoir une première expérience dans le pays.

Après 15 jours en pleine campagne et pendant les fêtes, je décide de quitter mon emploi et de rejoindre les filles pour la nouvelle année sur Perth. Garance a trouvé du travail et sa patronne peut me prendre aussi. Finalement, je décide de déposer des CV en ville car je préférerais rester sur Perth. Je dépose des CV le matin et je suis contactée en début d’après-midi pour un entretien dans un établissement hôtelier. L’entretien se passe bien, je suis prise et je commence la semaine d’après en tant que chef de rang. Après mes premiers jours de travail, tout se passe bien et l’équipe est très sympa. Le seul problème, c’est qu’il me propose entre 15 et 25 heures par semaine seulement.


L’avantage de la restauration, c’est que je travaille le soir et je peux donc trouver un autre travail durant la journée. J’en trouve un autre  qui consiste à distribuer des flyers dans la rue. Le boulot n’est pas très intéressant mais nous sommes entre jeunes et toujours par équipe de 2. Ça permet de rencontrer du monde et la manageuse fait mon planning en fonction des horaires de mon autre travail. Le salaire est de 15$ net l’heure et j’y travaille environ 15 heures par semaine. Malgré les 2 travails, j’aimerais faire plus d’heures par semaine pour mettre le maximum d’argent de côté. Je vais trouver 2 autres travails : équipière polyvalente dans un restaurant de sandwich vietnamien et hôtesse sur un speed boat à Fremantle. Le job sur le bateau est vraiment génial.

Après avoir passé 2 mois sur Perth, nous prenons la route pour Karratha avec Garance et Laura, ma colocataire belge, pour aller travailler. Une fois sur place, nous rencontrons un français qui va nous aider pour le boulot et le logement. J’ai été chanceuse sur Karratha et je trouve du travail en une journée dans un restaurant qui me propose un temps plein. Je cumule mon temps plein avec un job dans un café, des heures de ménage pour une banque et des missions de nettoyage pour des maisons. Je travaille entre 50h et 60h par semaine pour un salaire de 1 500$ par semaine. Karratha c’est la ville parfaite Si vous voulez travailler beaucoup et mettre de l’argent de côté en peu de temps. Par contre, il ne faut pas croire que c’est aussi facile de trouver du travail. Laura a mis 4 jours et Garance 1 mois. Garance a gardé des enfants le premier mois pour avoir quelques rentrées d’argent mais elle n’a trouvé un boulot qu’après 1 mois.


Karratha m’a aussi permis de trouver mon travail en ferme pour obtenir mon second visa grâce à une cliente du restaurant. Je vais passer 3 mois en Tasmanie dans une ferme de cochons élevés en plein air. Le salaire n’est pas intéressant mais il me reste seulement 3 mois sur mon visa. C’est un travail à temps plein au minimum légal et on me retire 350$ par semaine pour la nourriture et le logement. Le travail consiste à s’occuper des cochons c’est à dire les nourrir, les emmener à l’abattoir et veiller au bon fonctionnement de la ferme. Il y a aussi des moutons et des vaches. La ferme possède un restaurant ouvert le weekend. On fait aussi les marchés pour vendre les produits fabriqués sur place. Nous faisons nous même les saucisses.

Ce travail en ferme a été une superbe expérience. Il m’a permis de rencontrer plein de monde de nationalités différentes. Notre patron nous donnait beaucoup de responsabilités et nous faisait confiance alors que je n’avais jamais travaillé dans une ferme auparavant dans ma vie. C’est l’endroit où j’ ai rencontré Ben donc je peux qu’ apprécier ce job. Je ne connaissais pas du tout la Tasmanie donc j’ai découvert cette île magnifique, un de mes coups de cœur de l’Australie. Notre patron nous mettait une voiture à disposition pour nos jours de congés et en 3 mois nous avons pu en faire le tour.

J’ai adoré travailler en Australie et je n’ai pas eu de difficulté à trouver du travail. Après, j’ai un diplôme en hôtellerie et j’avais déjà travaillé en Angleterre aussi je pense que cela m’a énormément aidé. L’avantage de l’Australie, c’est qu’on peut avoir des responsabilités rapidement si on montre qu’on est motivé. Il y a quand même de plus en plus de backpackers au fur et à mesure des années donc ce n’est pas toujours facile pour trouver du travail.

Au niveau des conseils que je peux vous donner, le premier est bien évidemment d’avoir un CV imprimé en anglais. N’allez pas déposer votre CV dans un restaurant entre 12h et 14h, préférez les heures creuses. Demandez toujours le manager ou le responsable, ça évite que votre CV parte à la poubelle. Ayez le sourire, montrez que vous êtes très motivé même si vous n’êtes pas bilingue. Soyez honnête et n’inventez pas des expériences que vous n’avez pas eues. Quand vous avez donné votre CV, retournez tous les 3 jours sur place pour savoir où en est votre candidature et à un moment, ça va payer et vous serez embauché. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez que je vous transfère mon CV pour avoir un modèle.

Une dernière chose, pour travailler en restaurant, vous devez avoir le RSA. C’est un questionnaire à faire en ligne sur les risques de l’alcool et vos responsabilités. Ça vaut 36$. C’est obligatoire pour servir de l’alcool et on vous le demandera quasiment tout le temps. Vous pouvez le faire en France avant d’arriver en Australie. Regardez celui dont vous avez besoin par rapport à votre ville d’arrivée. Pour ceux qui veulent travailler dans le bâtiment, vous avez besoin de la White Card. Vous pouvez la passer dans une agence en ville ou sur internet. Le prix en agence est de 90$ mais vous avez votre carte à la fin de la journée. Le prix sur internet est de 45$ mais vous devez attendre une bonne semaine pour recevoir votre carte. Le mieux est de les faire avant d’arriver en Australie sur Internet ou la première semaine de votre arrivée si vous préférez la faire en agence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s