Les préparatifs 

La première chose à faire était de prévenir mon travail. Ça a été un des moments les plus durs. J’adorais mon travail ainsi que mon équipe et c’était compliqué d’annoncer cela à ma chef alors que mon collègue venait de déposer sa démission 3 semaines avant. Je pris mon courage à deux mains et je me lançai pour lui annoncer la nouvelle. Au final, elle comprit ma décision et me soutint en demandant à la direction de m’accorder une rupture conventionnelle. Malgré toutes les négociations qu’elle entreprendra, la seule solution que j’aurai sera la démission.

Les proches et mon travail prévenus, il me restait à gérer les animaux. Mon chat restera chez ma mère où il a ses habitudes et pour mon cheval, il  fallait trouver du monde pour s’en occuper. Julie , ma meilleure amie était ma demi-pensionnaire depuis 2 ans pour partager les frais de la pension par mois. Je m’occupais de mettre des annonces sur des sites pour trouver des personnes. Finalement, j’arrivais à trouver 2 personnes pour venir s’occuper de mon cheval en plus de ma mère. Cela me permit de ne pas avoir de frais financiers pour le cheval.

PS : les deux personnes abandonneront en cours d’année pour différentes raisons et j’aurai finalement une partie de la pension à payer pendant mon voyage.

Pour pouvoir rester un an en Australie, il faut obtenir un visa. Pour cela, rien de compliqué. Il suffit de vous connecter sur le site du gouvernement australien et de créer un compte. Ensuite, vous appliquez pour le working holiday visa. Là aussi, il n’y a rien de difficile. Il suffit de suivre les étapes, de remplir les cases et de répondre au questionnaire. Une fois que vous avez tout rempli, envoyez votre demande et retournez sur votre compte toutes les 24 heures pour vérifier le statut de votre visa. Pour moi, 3 jours plus tard, le statut de mon visa était « granted », accepté en anglais. Le rêve est devenu réalité: dans quelques mois je serai sur le territoire australien.

Désormais, il nous fallait un billet d’avion mais avant nous devions nous décider sur notre ville d’arrivée, car l’Australie c’est grand. Nous choisissons Perth sur la côte Ouest. Nous pensons qu’il y aura moins de backpackers et que ça sera plus facile pour trouver du travail que sur Sydney et Melbourne. De plus, l’accent est plus difficile à comprendre sur ce côté là de l’Australie donc autant commencer par le plus difficile au départ. Nous regardons les billets d’avion sur Internet et passons finalement par le Cercle des vacances qui propose des tarifs plus intéressants. Nous payons un aller simple de Paris à Perth 581€ avec une escale de trois  jours à Hong-Kong pour visiter la ville.

Pour partir aussi longtemps, n’oubliez pas de prendre une assurance qui  couvre les frais médicaux, les effets personnels, qui offre une responsabilité civile et vous rapatrie sous certaines conditions. J’ai pris mon assurance CAP Working holiday chez Chapka pour un montant de 406,60€ l’année. Cet assurance m’a été très utile lors d’un décès. J’ai juste eu à les contacter et quelques heures plus tard mon billet d’avion était réservé pour le lendemain matin. Aucun papier à leur fournir sur le moment, vous pouvez  leur transmettre après. J’ai ensuite changé mon assurance pour CAP Aventure lors de mon voyage en Asie. La couverture est moins importante et le coût mensuel est plus excessif que pour l’assurance Working holiday.

Normalement, le gouvernement australien vous demande d’avoir 3 500€ sur votre compte bancaire. Il y a peu de contrôles mais on ne sait jamais. Après avoir passé de nombreux mois à économiser, je partirai avec 8 000€ avec dans l’objectif d’acheter une voiture à l’arrivée. Vous pouvez commencer les démarches avant de partir pour ouvrir votre compte Australien. J’ai choisi la Westpac qui a un partenariat avec la BNP. J’ai ouvert un compte à la BNP avant de partir en négociant la carte visa Gold gratuite pour une durée d’un an. Cela me permettra de retirer dans les distributeurs Westpac sans frais et de déposer l’argent sur mon compte australien une fois sur place. Pour l’ouverture de compte australien, allez dans la rubrique Moving to Australia et suivez les instructions. N’oubliez pas en même temps, de cocher la case pour ouvrir votre compte Saving, compte épargne qui rapporte plus qu’en France.

Une de mes dernières questions avant mon départ est de savoir quoi faire de ma voiture. J’envisage de la vendre mais finalement je trouve une autre alternative : la location. Mon garagiste me loue ma voiture et s’occupe de l’entretien durant mon voyage. Il me paie 110€ par mois pour la location. En revanche, pour assurer la voiture, il faut une carte grise à son nom. Nous faisons donc une vente fictive pour qu’il puisse assurer la voiture à son nom, ma voiture étant une GPL la carte grise est gratuite. Cela évitera tout malus sur mon contrat en cas de problème avec un deuxième conducteur.

Le départ se rapproche et les préparatifs se terminent. Il nous reste les bagages et la soirée pour dire au revoir à tout le monde. Pour les bagages, j’ai décidé de prendre un backpack. Mes amis m’ont offert un de 60 litres. Si je peux vous donner un conseil, ne vous chargez pas énormément car vous ferez probablement un peu d’achat sur place. Je pense que 50 litres suffisent amplement. Plus vous avez de la place et plus vous en mettez mais au final, on ne se sert pas de tout ce qu’on a. Faire une valise pour partir un an est difficile surtout quand on est une fille mais prenez le strict minimum pour des températures chaudes mais aussi froides. Pas la peine de prendre 5 paires de chaussures, vous en utiliserez que 2 ou 3 au final. Prévoyez des vêtements auxquels vous ne tenez pas pour faire des Road trips et travailler. J’avais aussi un petit sac à dos de 22 litres avec mon ordi, appareil photo, livre… Au final, mon sac pèsera 20 kilos ce qui est beaucoup trop lourd à porter.

Tout est prêt, il ne nous reste plus qu’à dire au revoir à tout le monde. Pour cela, nous avons décidé avec Garance de faire une soirée de départ. Financièrement, nous serons aidées par nos parents et ferons payer l’entrée aux personnes. Nous avons loué une salle près de Châtelet à Paris. Le prix est de 1 200€ pour la location et nous devons nous occuper des boissons. Nous ferons payer 25€ l’entrée en échange d’une soirée Open Bar. Avec l’aide de nos parents et les entrées, nous arrivons à rester dans les frais et nous passons une soirée mémorable avant de revoir tout ce monde dans un long moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s